Auryne

Créatrice des Flocons de Neige

         La fabrication des Flocons de Neige est une tâche très ardue.

            Il faut de la précision et de la patience pour reproduire le modèle souhaité. Surtout quand on sait que chaque Flocon est unique ! Le modèle n’est donc utilisé qu’une seule fois.

            On sait que les lutins aident le Père Noël dans son atelier mais, ça, c’est seulement à l’approche de Noël. Le reste de l’année est occupé par le remplissage de nuages de Flocons. Ils s’appliquent à cette tâche et les stockent dans des nuages spéciaux qui ne sont relâchés qu’en hiver ou quand la température le permet.

            Mais qui s’occupe d’inventer les modèles, tous uniques, tous particuliers ? Le Père Noël n’en aurait vraiment pas le temps. C’est donc Auryne, créatrice des Flocons de Neige, qui s’en charge.

            Il lui faut énormément d’imagination pour trouver une nouvelle forme, un nouvel aspect pour chaque étoile de neige.

            Elle pioche d’ailleurs ses idées dans tout ce qui l’entoure : les nervures des feuilles d’arbre, les motifs présents sur les écailles de certains poissons, le centre coloré des orchidées, la complexité de certains coquillages, les sillons tracés par le vent sur les dunes. Même le poisson-globe japonais, qui attire sa femelle en créant une véritable rosace dans le fond marin, l’inspire.

            Les dessins creusés dans les roches par l’érosion et le temps, les gouttes de pluie s’écrasant à la surface d’un lac, le fracas des cascades sur les rochers à leurs pieds l’invitent à imaginer la multitude nécessaire à sa création.

            Auryne, pour ses Flocons, observe et cherche à reproduire la blancheur des nuages dans le ciel bleu, ou celle de l’écume des vagues.

            Auryne prend garde à s’inspirer de la légèreté des pistils de pissenlits emportés par le vent, du baiser déposé sur le front d’un enfant, de l’effleurement du stylo sur le papier, des rires enfantins.

            La Créatrice pense aussi que ses flocons doivent accrocher la lumière comme les ailes des libellules, le reflet du soleil dans la flaque d’eau ou encore l’éclat d’un diamant.

            Evidemment, Auryne veille à ce que les flocons soient aussi frais que le vent qui mord les joues, ou que le contact de l’eau de source lors d’une baignade en plein soleil.

            Elle raffole de cette mission. Elle ne s’arrête jamais. Maintenant que vous savez tout ce qu’il faut pour créer une Etoile de Neige, prenez le temps de les observer…

Les Evanescents d’Albane – novembre 2017